Bâti à la fin du Moyen-Âge, en 1498, le château des Brétignolles est un témoin majeur de l’architecture gothique, car depuis sa construction, il n’a subi aucun remaniement conséquent, à la différence d’un très grand nombre de châteaux de la Loire.

A la fin du Moyen-Âge et à l’aube de la Renaissance, les évolutions des techniques et savoirs architecturaux, ainsi les modes de l’époque amènent à bâtir des édifices de plus en plus haut, verticaux et évidés. Par ailleurs, la fin de la guerre de Cent Ans (1453) atténue les éléments défensifs des châteaux au profit de plus grandes ouvertures.

Plan sans perspective de la chapelle, du château et des écuries au 18e siècle.

Ainsi, le château des Brétignolles s’intègre parfaitement dans le modèle de construction gothique. En effet, l’édifice démontre une réelle volonté de hauteur et de verticalité, et profite d’un très grand nombre d’ouvertures (fenêtres). D’autre part, il reste fidèle à l’image du château fort gothique du Moyen-Âge, car flanqué de tours il symbolise le pouvoir. Le château est donc un témoin exemplaire de l’architecture gothique de la fin du Moyen-Âge.

Au final, le château des Brétignolles est le résultat et le cumul d’un grand nombre d’innovations et de modes de la fin du Moyen-Âge. La hauteur, verticalité et légèreté de l’édifice soulignent les prouesses de l’architecture gothique. L’abondance d’ouvertures et les sobres décorations de façades transforment le château en lieu de vie, et démontrent le changement des modes de l’époque ainsi que la stabilité politique. Le château des Brétignolles est ainsi nommé « le château le plus gothique de Touraine » car il représente parfaitement la fin de la période gothique.

> Suivez nous sur Facebook <
> Suivez nous sur Instagram <

Mots clés: château, château de la Loire, château Indre et Loire, château Touraine, les châteaux de la Loire, château 37, château en Touraine, Richelieu, Chinon, visite château

Catégories : histoirevisite