A l’époque, la construction d’un château de la Loire en Indre-et-Loire est un véritable enjeu. C’est avant tout, le lieu de la seigneurie et est révélateur de la puissance du seigneur mais aussi, un important foyer économique avec une grande communauté.

A la fin du Moyen-Âge, en 1447, Etienne Bernard, dit Etienne « Moreau » fait l’acquisition de la terre des Brétignolles. Son fils, Jean Bernard, hérite de la terre et ordonne la construction du château en 1498.

L’implémentation du château

Le château est implémenté selon une topographie typique du XVe siècle. C’est-à-dire que la configuration du terrain est propice à la construction du logis, et permet le bon fonctionnement du domaine en tant qu’exploitation agricole et chef-lieu de seigneurie.

La Vienne, large affluent de la Loire, est située à moins d’un kilomètre du château, et constitue un véritable rôle économique. En effet, le seigneur peut percevoir des revenues grâce à des péages le long de la rivière, et tirer des profits grâce aux droits de pêche. Par ailleurs, la présence de ce cours d’eau apporte aussi un confort évident dans la vie du domaine.
D’autre part, le château est au cœur d’un petit espace boisé, indispensable pour la vie quotidienne et pour la chasse, tout en étant proche des fermes et des champs agricoles.

Les matériaux de construction

Le château a été bâti directement sur une ancienne colline de tuffeau, et est donc en mi-pente. Comme il en est d’usage à l’époque, les matériaux de construction sont locaux. Les pierres sont extraites directement du coteau et permettent de construire le château (pierre de taille et moellons) et les poutres en bois proviennent très probablement du parc du château.

Le plan du logis

Le château des Brétignolles est bâti selon le plan le plus caractéristique de la fin du Moyen-Âge. En effet, il est de forme rectangulaire et est composé d’une cave, surmontée de deux salles (rez-de-chaussée), surmontées elles aussi de deux chambres (1er étage), surmontées encore de deux chambres (cet étage supplémentaire est un puissant symbole de richesse – à l’époque, la hauteur d’un l’édifice est synonyme de puissance et de richesse) et enfin d’un grenier, avec bien-sûr une tour d’escalier hors d’œuvre. Le changement des modes et habitudes de vies et la construction du château à la fin du XVe siècle, ont aussi imposé de faire construire des pièces plus intimes et plus faciles à chauffer, d’où la construction des trois autres tours aux angles du château.

Ainsi, au total, le château est composé d’un logis central rectangulaire et est flanqué de quatre tours aux angles. Ces dernières sont toutes dissemblables : en fer à cheval, circulaire, polygonale et carrée.

La construction du château des Brétignolles s’achève en 1501, après 3 ans de travaux.

> Suivez nous sur Facebook <
> Suivez nous sur Instagram <

Mots clés: château, château de la Loire, château Indre et Loire, château Touraine, les châteaux de la Loire, château 37, château en Touraine, Richelieu, Chinon, visite château

Catégories : bernardhistoire

Exposition "La Nativité en peinture" du 21 dec au 5 janvier.

En savoir plus!
X Get Bar